Daemonical | La copie de Friday the 13th qui a flop !

Daemonical | La copie de Friday the 13th qui a flop !

Vendredi 13 (Friday the 13th : The Game) a été un grand succès lors de son adaptation en jeu vidéo en mai 2017. Le jeu avait certes des bugs et ses cycles vicieux dû à son contenu limité, mais il restait amusant et avec le temps, il s’est considérablement amélioré jusqu’à devenir une expérience amusant et rejouable à l’infini… un peu comme Dead by Daylight quoi.

 

 

Daemonical en revanche, est un jeu coopératif de survie et d'horreur indépendant développé par le studio Croate Fearem et non sans lacunes. Pour la petite histoire, cinq joueurs sont placés sur une île avec seulement quelques minutes pour se préparer avant le coucher du soleil et comme il s'agit d'un jeu d'horreur, la logique veut que l'un d’entre vous devienne terriblement possédé par un démon, chargé d'étouffer le reste de vos amis ; un vrai weekend entre potes quoi.

 

Le scénario du jeu :

Si l’on observe cet opus de prêt, on remarque que Daemonical suit assez bien la formule du « Vendredi 13 ». Lorsque le soleil se couche et que le jeu se transforme en un 1 contre 4 entre les humains et le monstre, un objectif clair est donné aux joueurs humains et au démon de la même manière. Le démon doit tuer tout le monde au lever du soleil OU les empêcher de terminer un rituel sacré pour le bannir du monde des vivants.

Les humains sont séparés dès le début et peuvent choisir de s'entraider ou non pour retrouver les os manquants d'un squelette, cachés sur toute la carte. Si les humains trouvent tous les os ou parviennent à rester cachés assez longtemps, ils peuvent gagner la manche, renvoyant le monstre en enfer au lever du soleil ou à l'achèvement du rituel. Jusqu’ici, la routine.

 

Daemonical Démon

 

Les fonctionnalités :

  • Multijoueur asymétrique
  • Mode de jeu à la première et à la troisième personne
  • Heure dynamique du jour et système météorologique
  • Carte générée de manière procédurale
  • Outils et armes placés au hasard sur la carte
  • Grands paysages ouverts
  • Communication vocale positionnelle
  • Personnages entièrement personnalisables
  • Lieux et monuments intéressants
  • Gameplay non linéaire
  • L'expérience de cache-cache la plus terrifiante dans le jeu
  • Effrayez vos amis ou ayez peur avec vos amis
  • Prise en charge multiplateforme (Windows, Linux, Mac)

Le Gameplay :

L'île sur laquelle vous vous trouvez est assez vaste et avec un environnement procédural et des armes aléatoires/cachées vous avez donc plus de chances de vous en sortir en vie. Le démon est très vulnérable au feu, c’est pourquoi, attraper une torche peut l'éloigner pendant un certain temps, mais pas à l’infini. Les balles des armes de poing peuvent « tuer » le joueur démon, mais ce dernier finira par réapparaître pour vous traquer à nouveau. Surtout que le démon possède la vision nocturne qui l’aidera grandement à vous localiser plus rapidement.

Les manches peuvent se dérouler assez rapidement en fonction de la qualité et de la chance des joueurs lorsqu'ils trouvent des pièces et / ou des armes, mais la partie peut aussi être lente et ennuyeuse et durer jusqu’à la fin du temps imparti. L’avantage, c’est la possibilité de ne pas rester dans la partie lorsqu’on est mort afin d’en relancer une d’emblée. Pour contrer cette pratique, les devs ont ajouté une fonctionnalité permettant aux joueurs décédés de réapparaître comme des orbes fantômes qui illuminent une petite partie de la carte et ils ont également la capacité de parler à des joueurs vivants.

 

Daemonical Customisation

 

Les points qui fâchent :

La Luminosité :

Si nous devions être très critiques, nous commencerions par la luminosité. Certaines cartes sont bien trop sombres avant le coucher du soleil ce qui tue un peu la sensation de passage entre le jour et la nuit. Vous pouvez toujours augmenter la luminosité sur votre PC, mais ce n’est pas idéal. Cependant, lorsque la nuit tombe, vous n’y voyez vraiment rien ce qui ajoute en suspense et augmente considérablement votre rythme cardiaque.

En tant qu'être humain, vous pouvez avoir accès à divers types de sources de lumière comme des torches, des lampes frontales et des lampes de poche, mais sans celles-ci, vous êtes dans le noir total. Ceci est clairement un choix de développement, mais peut s’avérer ennuyeux quand on n’y voit vraiment rien et qu’il ne se passe pas grand-chose.

 

Les Animations :

Malgré les graphismes corrects du jeu, l’animation des personnage pêche clairement. Entre la résolution de texture et le découpages de membres, les animations intermédiaires sont clairement en dessous de nos espérances et surtout de ses compétiteurs.  

 

La communauté :

Comme nous vous l’avons précisé dans le titre de l’article, le plus gros problème de Daemonical, c’est sa communauté dormante. Un jeu qui a fait pas mal de ventes sur Steam, mais qui fut vite abandonné au profit de ses compétiteurs. Nous trouvons ça dommage, car malgré ses animations bâclées et sa luminosité douteuse, Daemonical reste un très bon jeu pour s’amuser entre potes.

 

Daemonical Rituel

 

Conclusion :

Pour conclure, Daemonical est un jeu d'horreur multijoueur asymétrique dans lequel un groupe de personnes découvre un rituel d'invocation de démon inachevé. Avec l'entité démoniaque libérée sur l'île, les joueurs doivent trouver un moyen de la renvoyer en enfer ou de finir massacrés. Malgré ses lacunes apparentes, l’expérience de jeu reste très positive, mais les opportunités sont limitées dû au manque de joueurs actifs sur les serveurs multijoueur. Daemonical coûte 13€ sur Steam, soit sensiblement le même prix que ses compétiteurs Dead by Daylight et Friday the 13th.

 

La Note IA : 6.1/10

  • Gameplay : 7.5
  • Graphismes : 6
  • Bande sonore : 6
  • Re jouabilité : 8
  • Contrôles : 7
  • Communauté : 2
9
7
8
5
Rédigé par StipMister

Créateur de contenu et Community Caster