Le Bad Company du pauvre , Nemesis: Race Against The Pandemic

Le Bad Company du pauvre , Nemesis: Race Against The Pandemic

Le test d’aujourd’hui porte sur Nemesis: Race Against The Pandemic, un jeu en accès anticipé sur Steam qui m’a été offert que j’ai donc décidé de vous présenter, tant la mascarade est à son paroxysme.

 

 

Synopsis :

Nemesis: Race Against The Pandemic est un jeu de tir à la troisième personne. Le protagoniste Connor Sergei est un agent spécial d'une unité militaire hautement classifiée Quantum. Quantum a obtenu des informations sur un ancien groupe terroriste militaire connu sous le nom de Black Wings.

Ils planifient une attaque de guerre biologique en propageant un virus mortel à travers leurs routes de trafic de drogue. Le virus nommé KYIOD est très contagieux et tue la victime en 24 heures. Si le virus se propage, le monde sera soumis à une bio-attaque, de nombreuses vies innocentes seront perdues.

Quantum a déployé son agent hautement décoré Connor Sergei pour arrêter cette attaque et capturer et tuer le chef des Black Wings, Carlos Romero.

 

Caractéristiques (prétendues) du jeu :

  • Explorez les 6 pays différents pour vaincre l'organisation terroriste Black Wings.
  • Des objectifs ambitieux dans chaque mission à compléter pour continuer.
  • Combat militaire réaliste avec des agents Black Wings hautement tactiques.
  • Environnement réaliste et effets sonores pour augmenter l'expérience de combat.

 

Pakistan

Réalité

En réalité, « Nemesis : The course against the machin » est le rejeton de G. I. Joe. Alerte Cobra et Battlefield Bad Company 2.

Vous incarnez donc un homme seul isolé, trahi par son pays adoré qui est envoyé en mission pour stopper les grands méchant. Ne vous méprisez pas, le gameplay se limite à marcher dans une carte vide tout en tuant des groupes d’ennemis par-ci par-là. L’aim est à jeter, le curseur du Sniper a la bougeotte et les ennemis sont complétement bêtes pour ne pas dire de gros mots. Les animations sont aussi moches que les graphismes et les cartes sont tellement vides que l’ont voit les ennemis à 3km (si la map charge).

Malgré tout cela, le jeu rappelle un Bad Company 2 ou vous devez vous balader et progresser dans une mission. Seul bémol, les objectifs de missions sont erronés, quand le jeu vous dit de chercher des informations dans un village, cela veut juste dire « tue 3 pélos et marche jusqu’au prochain village ».

 

Maps

 

Vraies Caractéristiques :

  • 6 Cartes
  • Des objectifs inutiles
  • Combat militaire irréaliste avec des agents Black Wings complètement teubés.
  • Environnement de Playstation 1 avec des effets sonore hilarants mais tout autant inutiles 

 

En conclusion, j’ai trouvé Nemesis assez sympa pour un jeu à 2 balles, mais ce n’est pas un jeu que je vous recommande, tout simplement à cause de la com plus que malhonnête et mensongère sur Steam.

5
3
4
2
Rédigé par StipMister

Créateur de contenu et Community Caster