Par où commencer ? Sorti le 1er avril 2022 sur Steam, Knightfall: A Daring Journey est un « horse-drifting battle royale ». Pour faire simple, dans Knightfall, vous vous retrouvez à deux contre d’autres équipes et le drift équestre sera votre moyen de locomotion le plus efficace.

 

Landfall Games n’en est pas à son premier coup. C’est même une tradition pour le développeur Suédois qui travaille d’arrache-pied toute l’année (ou 5 semaines) pour sortir un jeu en guise de poisson d’avril. TABS, Totally Accurate Battlegrounds ; les exemples ne manquent pas. Résultat des courses, un jeu complètement dingue qui vous divertira pendant de nombreuses heures.

 

Le Synopsis

Deux chevaliers, un lien fort et un long voyage. Participez à la course à la rose, chevauchez de ville en ville et mettez-vous à l’abri avant la tombée de la nuit par tous les moyens nécessaires. Si votre lien est fort et que votre cheval drift bien, vous pourrez vous adjuger de la rose légendaire. Heureusement que vous avez apporté des armes !

 

Tokyo Drift au Moyen-Age  

La raison pour laquelle Knightfall: A Daring Journey tire son épingle du jeu est bien son concept délirant. Et le pire dans tout cela, c’est que ça marche !

 

Dès mon premier match, j’ai pu découvrir les joies du drift équestre. Après un court échange de politesse, mon partenaire du jour nous conduit à un camp. Nous fîmes soudain pris en embuscade par d’autres chevaliers de famille peu respectable. Après les avoir occis, nous repartîmes vers le château de la rose, nous arrêtant en chemin sur un pont pour faire le guet. Une fois arrivé au château, la guerre commença. Des échanges de tirs incessants prirent place et mon coéquipier lorsque mon coéquipier (pourtant bien plus habile dans l’exercice du tir que moi) tomba au combat. Malgré quelques éliminations, je faillis à réanimer mon coéquipiers et nous mourûmes… si près du but. Fin d’une première partie dantesque.

 

Un battle royale innovant

Dans Knightfall, pas question de zones toxique se rapprochant petit à petit du joueur. Landfall Games a plutôt opté pour des cycles de jours et nuit. Si les joueurs ne parviennent pas à atteindre une ville avant le coucher du soleil, ils succomberont au froid sibérien. Cela force les joueurs à bouger de ville en ville et multiplie les combats à toute heure. Entre ça et le drift équestre, on peut dire que les développeurs Suédois ne font pas dans le tout-venant. Au point de se risquer sur le bizarre (pour ceux qui auront la ref).

 

Knightfall: A Daring Journey - Drift Équestre

Knightfall: A Daring Journey – Drift Équestre

 

De la « Bromance » dans l’air

Qui vous a dit que Knightfall: A Daring Journey n’était pas une histoire d’amour. Deux chevaliers incarnés par de parfait inconnus faisant équipe pour retrouver le Graal (une rose qui plus est) et le ramener à bon port. Cela à tout d’un scénario de Téléfilm romantique programmé sur TMC un mardi à 15h30.

 

Plus sérieusement, le matchmaking permet de rencontrer d’autres joueurs faisant partie d’une communauté plutôt respectueuse pour un jeu de tir. Malgré le manque de support VoIP sur le jeu, le chat qui s’affiche en gros au-dessus du joueur permet quand même de communiquer d’une manière ou d’une autre. Et c’est justement cette communication limitée dans cet univers loufoque qui donne une impression d’immersion dans l’aventure.

 

Un petit quelque chose qui manque

Malgré les fous-rires que le gameplay absurde nous procure, il semble manquer quelque chose à ce battle royale. Je m’attendais à une cinématique expliquant le synopsis avant de me jeter sur Drift Équestre Simulator 2022. Le jeu ayant été développé à l’arrache pendant 5 semaines, cela s’excuse.

 

L’autre point important à noter, c’est le futur du jeu, s’il en a un. Un mois après, les développeurs animent encore le jeu avec quelques mises à jour de correction de bugs, mais à ce jour, aucun contenu n’est prévu. Pas de nouvelle carte ? Pas de nouvelles armes ? Je crains bien que la majorité des joueurs ne se lassent assez rapidement et ça serait bien dommage.

 

Knightfall: A Daring Journey - Rose Castle

Knightfall: A Daring Journey – Rose Castle

 

Des graphismes à la Borderlands

On retrouve beaucoup de similitudes avec les comics dans les graphismes du jeu. Ces derniers sont assez simples, mais donnent un certain style au jeu. Après tout, on ne joue pas au jeu pour observer les pâturages. En termes d’éclairage, le jeu est assez balancé avec ce cycle de jour/nuit. Cependant, les nuits restent assez claires, permettant de voir les mouvements de ses ennemis et de continuer à se battre. Pour résumer, une expérience visuelle qualitative.

 

Les caractéristiques principales du jeu

  • Coopération à 2 joueurs (invitez votre ami ou jouez avec un parfait inconnu)
  • Jusqu’à 28 joueurs par partie
  • Salons de jeux publics et privés
  • Duels de Chevaliers
  • Drift à cheval
  • Des fusils et des grenades !
  • 2 chevaliers
  • 1 rose

 

Pour rappel, Knightfall : A Daring Journey est disponible sur PC Steam et vous devrez débourser la modique somme de 6€ pour vous l’adjuger.

Conclusion

En résumé, les jeux battle royale deviennent de plus en plus banals, cependant, Knightfall: A Daring Journey réussi à innover là ou personne ne l’a fait. Le drift équestre est LA fonctionnalité qui change la donne dans un environnement atypique où des chevaliers s’occis… à coup d’AK-47. Une très belle découverte qui permet de s’amuser entre amis ou avec de parfaits inconnus. Et ce malgré une communauté déclinante, la « hype » du 1er Avril étant passée.

Graphismes
Musiques
Gameplay

Points positifs

  • Un environnement absurde et atypique
  • Un concept innovant
  • Se fendre la poire avec des inconnus
  • Le Drift Équestre

Points négatifs

  • Pas de chat vocal entre coéquipiers
  • Manque de contenu
  • Seulement 28 Joueurs maximum par partie
  • Une communauté en déclin
Avater de l'auteur
Par StipMister

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.