Ixion est un jeu de gestion de station spatiale développé par Bulwark Studios, une petite entreprise française appartenant à Kasedo Games qui a publié également cette petite merveille.

Il vous plonge dans un univers post-apocalyptique à l’échelle du système solaire. Après être sorti du tutoriel qui pose les bases du décor narratif, vous êtes propulsé dans le cœur du jeu où il vous faudra faire preuve de pragmatisme et d’un sens aigu des priorités pour survivre et mener à bien votre mission : sauver l’humanité.


Vous dirigerez la station “Tiqqun”, dont l’aspect rappelle étrangement le “Nauvoo”, le vaisseau citadelle mormon dans l’univers télévisuelle de “The Expanse”.

Celle-ci est un prototype de station autonome de la société DOLOS qui est équipée d’un moteur VOHLE permettant de se déplacer et opérer des bonds, d’un emplacement à l’autre dans tout l’univers (En théorie…).

Le jeu est une sorte de Frostpunk mais dans l’espace. La difficulté y est assez similaire dans le sens où les contraintes sont bien présentes et les erreurs assez punitives. Il faudra plus d’une partie pour arriver à gérer la pyramide des obstacles qui s’accumulent à mesure que votre station évolue.

Ixion - La station

Le Gameplay


Le jeu se présente sous la forme d’un builder assez classique, se divisant en 3 parties complémentaires :

  • La première est une vue du système solaire qui vous permet d’envoyer vos vaisseaux (Mineur – Cargo – Scientifique) et avancer dans l’histoire en opérant des missions sur les planètes qu’il vous faudra découvrir à l’aide de sonde spatiale.
Ixion - Vue du système solaire
  • La deuxième est une vue qui vous permet de visualiser la station du point de vue de l’extérieur, où vous pourrez opérer des modifications externes toutes aussi importantes, principalement orientée sur la création d’énergie pour les besoins de la station.
Ixion - Vue extérieure de la station
  • La troisième est le mode “construction pure” qui se situe à l’intérieur de la station. Les constructions se placent à l’aide d’une grille invisible et les bâtiments sont essentiellement de forme carrée, assez traditionnelle dans ce type de jeu. La station est subdivisée en “secteurs”, qu’il vous faudra débloquer à l’aide de ressource.
Ixion - Vue intérieure de la station

Le défi se concentre autour de la survie de la population. Celle-ci doit être considérée comme une denrée rare et difficile à maintenir en vie tant l’univers est rude et qu’un accident est très vite arrivé. Pour ce faire, il faudra produire assez de nourriture, éviter les accidents, les incendies et garantir la paix sociale tout en gardant la confiance de ses citoyens pour éviter une révolte.

En plus de cela, il faudra récolter des ressources pour veiller au bon entretien de la station qui se détériore continuellement au fil des cycles dans le jeu.

Et c’est là que le jeu d’équilibriste prend tout son sens. La station se détériore au fil du temps, ainsi, il faut veiller à la réparer continuellement. Plus vous ouvrez de secteur pour agrandir votre station, plus la détérioration s’accélère, et plus il faut des citoyens capables de travailler, les ressources ainsi que l’énergie pour la réparer. Pour garantir ces ressources, il faut des fermes et rechercher continuellement de nouveaux gisements de métal pour ne pas tomber à court, car les gisements sont très limités.

Vous êtes également limité en espace, en main d’œuvre et même en énergie qui devient très coûteuse à produire et à stocker. Il faudra ainsi réfléchir au positionnement des bâtiments pour ne pas laisser d’espace inutilisé, chaque mètre carré compte. Il faudra gérer la logistique afin que les trajets soient optimaux et veiller à avoir assez de ressource pour toujours pouvoir envoyer des sondes et avancer dans l’aventure afin de découvrir de nouveaux gisements.

En résumé, tout ce qu’on aime dans un jeu de stratégie/Gestion où chaque élément vous pousse à toujours devoir réfléchir pour s’adapter aux nouvelles conditions du scénario et des aléas qui se dresseront face à vous.

Ce qui pourrait être amélioré


  • Des accidents qui arrivent beaucoup trop souvent même quand tous les indicateurs sont dans le vert et contre lesquels, il est impossible de lutter. Déplacer cette fatalité vers quelques chose de réellement gérable serait moins frustrant, sans pour autant supprimer cet aspect du jeu.
  • Il manque la possibilité de proportionner l’allocation des ressources humaines ou matérielles lors du lancement d’une tâche ou de prioriser les secteurs d’activité. On se retrouve dès lors à gaspiller des ressources et activer/désactiver sans cesse des bâtiments. Il serait bon de pouvoir désactiver automatique des bâtiments que l’on placera dans une “liste” lors qu’on utilise le moteur “VOHLE” afin qu’elle désactive automatiquement ses bâtiments sélectionnés pour économiser l’énergie et de ne garder que l’essentiel qui fonctionne sur batterie lors de ces voyages critique.
Ixion - vaisseau scientifique

Fun Fact:

Le nom d’Ixion fait référence à un personnage mythologique qui a trahi ses promesses et assassiner son roi, il paiera ce crime en devenant fou. Pris de pitié par Zeus, il lui accordera une chance de se faire pardonner, mais il trahira une nouvelle fois la chance qui lui est offerte et en guise de châtiment : finira par perdre la raison.

Tiqqun fait référence à un courant philosophique français basé sur le Tikkoun Olam, un concept philosophique judaïque en signifie tout à la fois : réparation, restitution et rédemption.

Conclusion

Ce jeu est assez bien dans l’ensemble, je regrette juste le manque d’audace qui empêche d’aller aux fonds des choses, mais tout ceci peu être amélioré avec des DLC futurs. À l’heure actuel, nous avons un jeu agréable et qui nous tient en haleine, le divertissement est présent et son prix est raisonnable vu la durée de vie du jeu, ce qui en fait un jeu à posséder dans sa bibliothèque pour les amateurs du genre.

Graphismes
Musiques
Gameplay

Points positifs

  • Le scénario et le gameplay lié à la recherche est bien ficelé
  • La rotation des secteurs avec la souris enfermés dans l’anneau est bien pensé
  • La musique d’ambiance colle bien à l’univers du jeu
  • La difficulté est correcte
  • Le tutoriel est bien réalisé
  • L’interface du jeu est intuitive et ergonomique

Points négatifs

  • Graphiquement, le jeu est assez simpliste. Je regrette le manque d’identité visuel
  • Un arbre technologique qui manque d'ambition
  • Diversité des ressources assez pauvre
  • Tous les bâtiments sont de forme carrée entraînant un manque de challenge dans l'aspect placement/construction
Avater de l'auteur
Par Augure
Doppelganger du jeux vidéo, s'infiltre sur tout les mmorpgs et rpgs en générale, il a un faible pour les jeux de gestion, construction et dans une moindre mesure: de stratégie. A fait ses armes sur Dark age of Camelot, Diablo 2, The Elder Scroll et apprécie les licences comme la série Anno, les vieux Sim City, les jeux Tycoon, etc. Team Chat et membre du club des Connards Nostalgiques qui pensent que tout était mieux avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *