Ai-je trouvé ma passion dans les tests de Platformer 3D indépendants ? Cela semble en tout cas devenir une habitude. Après deux magnifiques aventures sur les jeux indés Omno et Scarf, je m’attaque aujourd’hui à Arise : A Simple Story.

 

Sorti initialement en décembre 2019 sur Playstation 4, Xbox One et PC, ce platformer 3D made in Barcelone (Espagne), a récemment fêté sa sortie sur Nintendo Switch, le 28 avril 2022. Pour marquer le coup, les développeurs ont eu l’extrême gentillesse de m’offrir une copie sur PC, afin que je puisse m’immerger dans cette fabuleuse aventure. Un extrait de mon expérience de jeu est disponible en vidéo ci-dessous :

Histoire : L’émotion est au rendez-vous

Synopsis : Embarquez dans un voyage émouvant sur la perte de l’être aimé. Manipulez le temps, résolvez des énigmes et remodelez votre environnement alors que des souvenirs doux-amers vous reviennent. Découvrez une histoire sur les joies et les souffrances, une histoire que nous vivrons tous et toutes un jour.

 

Les premières images d’Arise: A Simple Story mettent en scène le bûcher funéraire d’un vieillard aimé et respecté par ses pairs. S’ensuivent des flashbacks nous permettant de (re)vivre certains moments clé de la vie de notre protagoniste, le tout en dix chapitres distincts. Cette aventure en rétrospective plongera le joueur dans les souvenirs du vieil homme pendant une poignée d’heures.

 

Arise: A Simple story n’est pas aussi simple que son titre prétend. Ce sont des montagnes russes d’émotions qui vous attendent au tournant. En plongeant dans la vie tourmentée du vieil homme, vous trouverez que l’on s’attache vite au personnage et qu’il est difficile de lâcher sa manette pour faire une pause. La preuve, en filmant la partie vidéo de ce test, je n’ai pas pu m’empêcher d’arrêter le jeu une fois le contenu dans la boîte. Une expérience à vivre seul ou à deux, le temps d’un soir.

 

Arise: A Simple Story - Montagnes

Arise: A Simple Story – Montagnes

 

Fil artistique : fabuleusement unique

Comme mentionné plus tôt dans ce test, Arise: A Simple Story propose une aventure découpée en dix chapitres. Chaque niveau présente un nouveau biome drastiquement différent du précédent, le tout accompagné de musiques mélancoliques. Par exemple, le chapitre Joie se déroule en plein été dans le champ de tournesols alors que Loin prends place durant un orage qui emporte tout sur son passage. Ce qui m’a surpris, c’est la capacité du studio catalan de produire des décors en accordance totale avec l’émotion vécue par notre protagoniste. Le jeu sur les couleurs et la luminosité défit parfaitement l’ambiance, rendant l’expérience de jeu très immersive.

 

À travers les niveaux, le joueur aura la possibilité de récolter des dessins donnant plus d’explications sur ce qui s’est vraiment déroulé à cette étape de sa vie. Dispersés aux quatre coins de la carte, ces derniers donnent l’assurance au joueur d’avoir bien parcouru le niveau de fond en comble, ajoutant quelques précieuses minutes au compteur. Les dix niveaux sont organisés dans l’ordre suivant :

  • 1 – Elle
  • 2 – Joie
  • 3 – Loin
  • 4 – Solitude
  • 5 – Romance
  • 6 – Fruit
  • 7 – Cendres
  • 8 – Consolation
  • 9 – Ancien
  • 10 – Espoir

 

Arise: A Simple Story - Rose

Arise: A Simple Story – Rose

 

Gameplay : Quand simplicité rencontre efficacité

Le gameplay est assez simple ce qui permet de profiter pleinement de l’aventure sans contrainte de temps ni difficulté de prise en main. La fonctionnalité principale du jeu tourne autour du temps. En effet, vous pouvez avancer, reculer ou figer le temps pour traverser les divers obstacles qui se présentent à vous.

 

Utiliser cette capacité vous permettra aussi d’interagir avec la faune (escargots et abeilles) et la flore (tournesols) pour avancer dans l’histoire. Le mix de jeu vertical et horizontal est aussi appréciable pour éviter toute répétitivité. Les autres caractéristiques incluent :

  • Coop en local – Amélioré par It Takes Two, Arise donne quand même l’option à deux joueurs de jouer ensemble en écran partagé. Alors que le joueur 1 contrôle les déplacements du personnage, le joueur 2 possède le contrôle total sur le temps.
  • Photos à collectionner – Ajouté principalement pour augmenter la durée de vie, la quête des différentes photos à collectionner dans chaque niveau permet aussi au joueur de se balader aux 4 coins du biome au lieu de rusher tout droit. Et ces photos nous en dévoilent plus sur l’histoire de notre protagoniste.
  • Succès Steam – Ce n’est pas l’ajout le plus important, mais ce dernier aide à contribuer à votre niveau Steam. De plus, pour les complétionnistes les plus aguerris, cela offre une vraie « checklist » pour noter votre progrès.

 

Une bande son époustouflante

Arise: A Simple Story ce n’est pas qu’une aventure visuelle. C’est aussi une bande son mélancolique qui accompagne l’histoire de bout en bout sans jamais lui faire défaut. Rien d’étonnant lorsque l’on réalise qu’elle est composée par David Garcia, auteur de prouesses similaires sur Hellblade : Senua’s Sacrifice et RiME, deux jeux que j’ai beaucoup aimés.

 

« A Masterclass Storytelling » – Playstation Universe

 

Arise: A Simple Story - Tournesols

Arise: A Simple Story – Tournesols

 

Quel matos pour le faire tourner (recommandé) ?

  • Système d’exploitation : Windows 10 (64 bit)
  • Processeur : Intel Core i7 3770K 3.5 GHz ou équivalent AMD
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 1060 6 GB ou équivalent AMD Radeon
  • DirectX : Version 11
  • Espace disque : 6 GB d’espace disque disponible
  • Carte son : DirectX 9.0c

 

Pour rappel, Arise: A Simple Story est disponible sur PC (Steam), Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch. La version Definitive Edition quant à elle est disponible depuis le 28 avril 2022 sur Nintendo Switch.

Conclusion

En résumé, Arise: A Simple Story nous gratifie d’une fabuleuse histoire mêlant joie et solitude. Artistiquement parfait, le titre de Piccolo Games se voit attribué la note la plus haute jamais obtenue par un jeu sur notre site. Une aventure qui fait mouche de A à Z et le seul regret que l’on peut avoir c’est de ne pas pouvoir y jouer plus longtemps. Un vrai coup de cœur Infinity Area.

Graphismes
Musiques
Gameplay

Points positifs

  • Mécaniques de jeu révolutionnaires…
  • … tout en ayant un gameplay simple
  • Des visuels de toute beauté
  • Bande son enivrante
  • Succès Steam

Points négatifs

  • Courte durée de vie (5h)
  • Pas de mode coop en ligne
Avater de l'auteur
Par StipMister

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.