Avant tout je tiens a remercier chaleureusement PLAION France pour la confiance accordée.

Ce test de DARQ Ultimate Edition est réalisé sur Xbox Serie X.

DARQ est un jeu de réflexion indépendant réalisé par le studio Unfold Games.

Cette version physique du jeu horrifique tant acclamé par les joueurs et les critiques est désormais disponible.

C’est un jeu en 2.5D au défilement horizontal, ce qui pour les non initiés au genre peut être un peu déroutant.

Il a été très apprécié des joueurs au regard de son très bon score métacritic, et a été nommé dans la catégorie « Meilleur jeu d’aventure » et « Meilleure musique de jeu » au Chainsaw Festival 2020

Le jeu met en scène une aventure horrifique où l’on incarne Lloyd, un jeune garçon qui se rend compte qu’il est en train de rêver. À son grand désarrois son rêve se transforme assez rapidement en véritable cauchemar.

Ce dernier va user de moulte tentatives pour essayer de se réveiller, ce qui s’avère être un échec total.

Piégé à l’intérieur dans son propre subconscient, il doit faire face à ses plus grandes peurs afin de pouvoir trouver une sortie.

Avec une direction artistique très sombre, ils ont réussi un savoureux mélange agréable pour les yeux et les oreilles.

Darq est un jeu élégant aux inspirations comme Tim Burton, une bande son est juste extraordinaire, qui arrive à nous faire stresser dès qu’une situation est un peu trop mouvementée.

Les énigmes vont vous forcer à réfléchir de manière très intense par moment mais elles sont bien dosées.

Quand vous pensez que c’est « hardcore », en prenant votre temps, vous finissez par trouver la solution afin de pouvoir avancer dans l’aventure.

C’est une mécanique qui ne révolutionne pas le genre mais qui a fait ses preuves et fonctionne encore très bien de nos jours, surtout dans ce type de jeu.

Pour résoudre certaines énigmes, vous allez devoir, faire des allées-retours, défier la gravité, marcher sur les murs ou plafonds.

Toute confrontation directe sera stérile, vous n’aurez aucune chance de battre vos adversaires. Il faudra donc réfléchir à vos moindres fait et gestes. La furtivité sera aussi de la partie. Vous devrez être discret pour vous cacher des vilains.

Pour résumer, ce jeu s’adresse à tout le monde, que vous soyez débutant ou amateur de ce genre d’ambiance/jeu. Une fois qu’on a posé les mains dessus, il ne nous laisse pas indifférent et au final on prends plaisir à avancer dans l’aventure.

Contenu de DARQ Ultimate Edition :

  • Le jeu de base
  • Les deux DLC : « The Crypt » et « The Tower »
  • La bande-son numérique
  • 9 autocollants
  • Un artbook de 16 pages
  • Le comics « DARQ Dream Journal » en version numérique

Pour rappel DARQ Ultimate Edition est disponible en physique sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox (Series X et One) et Nintendo Switch.

Conclusion

Au final nous avons un beau mélange entre panique et fierté d'avoir réussi les énigmes parfois complexe. Cela change de ce qu'on a l'habitude de voir. Là pas besoin de foncer dans le tas, il suffit juste de se poser un peu. Il faut beaucoup de réflexion afin de trouver la solution aux énigmes tout en évitant les affreux. La bande son est parfaitement en adéquation avec l'ambiance que les développeurs ont voulu lui donner et cela fonctionne très bien. Une belle dose de peur malgré son côté posé : avis aux amateurs du genre. Je recommande vivement ce jeu. Ce fut pour moi une agréable découverte et un très bon moment à faire chauffer mes neurones

Graphismes
Musiques
Gameplay

Points positifs

  • Ambiance à la Tim Burton
  • Bande Sonore
  • Le stress oppressant dans certaines situations
  • Le jeu est plutôt attachant

Points négatifs

  • Enigmes parfois trop complexes
  • La vision en 2.5D pas forcément appréciée de tous
  • Par moment beaucoup d'aller-retour qui en deviennent lassant
Avater de l'auteur
Par Blackt0rn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *