TEST: The Crew Motorfest | L’archipel d’O’ahu à l’horizon

TEST: The Crew Motorfest | L’archipel d’O’ahu à l’horizon
8 / 10

L’été a beau être fini, mais la fête ne fait que commencer. En cette fin de Q3 2023, Ubisoft a signé la sortie de The Crew Motorfest, 3ème opus de la franchise « The Crew » débutée il y a presque 10 ans. Annoncé comme un vrai vent de fraicheur, Motorfest parie sur le lore du festival automobile. Au risque de trop ressembler à Forza Horizon ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à remercier l’équipe d’Ubisoft pour m’avoir accordé l’opportunité d’explorer l’île d’O’ahu en avant-première. Ce test de The Crew Motorfest a été effectué sur PC avec une manette Xbox One.

Un festival aux airs de déjà vu


Entrez dans le Motorfest

Il y a deux ans, Playground Games nous dévoilait son 5ème festival de l’automobile avec Forza Horizon 5. Basé au Mexique, le jeu offrait une très belle mixité de paysages avec des courses sur la côte, près des volcans ou encore dans une jungle tropicale. The Crew Motorfest prends la même formule, la passe au micro-ondes et nous la ressert 4500 kilomètres plus loin, à Hawaii.

Néanmoins, The Crew : Motorfest n’est pas pour autant une déception. En effet, le travail apporté sur la physique et la maniabilité des véhicules rendent l’expérience de jeu plus agréable tout en injectant du réalisme dans un jeu qui se veut centré vers l’arcade. Graphiquement, Motorfest est beau dans ses paysages hauts en couleur comme dans ses maquettes de véhicules qui réagissent parfaitement aux changements de luminosité et à la météo dynamique. Les bruits de moteurs sont bien retranscrits et les voitures ont un comportement différent sur chaque surface (asphalte, terre, sable etc…).

Ubisoft a-t-il un temps de retard ?

La question se pose évidemment lorsqu’on voit les jeux proposés par l’éditeur ces dernières années. Par exemple, le battle royale Hyper Scape était sorti un peu plus de deux ans après le début de la hype « Battle Royale » dominée par PUBG et Fortnite. Ensuite vint XDefiant, sorti 3 ans après un certain Rogue Company. Pourtant l’éditeur n’est pas à plaindre avec ses franchises phares comme Assassin’s Creed, Far Cry ou encore Tom Clancy’s qui sont des références dans leur domaine et n’ont rien a prouvé à personne. The Crew Motorfest semble donc vouloir plus ressembler à son concurrent Forza Horizon qu’a ses prédécesseurs.  

TEST: The Crew Motorfest | L’archipel d’O’ahu à l’horizon

Plus petit mais plus précis


Loin du rêve américain

Au-delà du changement d’environnement, le plus choquant pour les adeptes de The Crew 2 sera surement de s’adapter à la taille de la carte. L’archipel de O’ahu sur The Crew Motorfest se traverse en une petite dizaine de minute comparée à l’heure nécessaire pour traverser les États-Unis sur les deux opus précédents. On est donc loin du rêve américain dans toute sa grandeur. Mais est-ce un mal pour autant ?

Pour faire court : non. Bien qu’O’ahu soit plus petit, l’archipel d’Hawaii est bien plus dense que la carte de The Crew 2. En effet, l’archipel d’O’ahu regorge de paysages magnifiques, entre les plage paradisiaques au sable blanc et à l’eau turquoise, les épingles autour du volcan qui nous rappelle le mont Fuji au japon, ou encore la jungle tropicale haute en couleur (et pleine de dangers).

Les épreuves sont donc éparpillées aux 4 coins de l’île avec des objectifs secondaires variés qui ne reposent pas toujours sur vos talents de pilotes. Je prends l’exemple des courses d’orientation ou encore des défis photos qui demandent une organisation particulière pour faire éclater au grand jour l’étendue de vos talents artistiques.

Des playlists qui envoient

L’attrait principal de The Crew Motorfest, c’est bien ses 15 playlists, tout simplement parce qu’il y en a pour tous les goûts ! Fan de tuning, la playlist Liberty Walk est parfaite pour vous. Si vous aimez les vielles voitures, alors pourquoi ne pas vous aventurer dans la playlist Vintage Garage. Du deux roues au concept car électriques, il n’y qu’un pas… Enfin, seulement si vous avez débloqué le voyage rapide en ayant complété deux tiers des playlists…

Toutes les playlists sont introduites avec leur propre bande annonce incluant des personnalités du monde de l’auto et consistent généralement de 6 à 8 courses éparpillées sur l’île. Ces playlists ne sont ni trop longues, ni trop courtes et permettent aux joueurs de tester une grande variété de véhicules disponibles sur le jeu. Seul bémol, certaines playlists doivent être débloquées en achetant certains véhicules qui sont parfois assez coûteux. Et après cela, le jeu vous prête systématiquement une voiture pour faire les courses, même si vous la possédez dans votre garage.

Ma playlist préférée reste celle de Donut Media qui est tout simplement incroyable. On entre là dans le grand show à l’américaine avec un présentateur hyperactif dont l’auto-dérision est le fond de commerce. Les monologues sont hilarants et les courses acharnées. Le gros plus est que le présentateur vous laisse le choix entre deux voitures rivales assez proches en termes de performances avant le début de chaque course.

TEST: The Crew Motorfest | L’archipel d’O’ahu à l’horizon

Il y en a pour tous les goûts


Pléthore de contenu

Comme annoncé lors du dernier Ubisoft Forward en septembre, The Crew Motorfest est le premier jeu de la série à proposer aux joueurs d’importer leurs véhicules du jeu précédent. De quoi motiver les joueurs à relancer The Crew 2 pour acheter des véhicules et les transférer sur Motorfest.

Au total, plus de 50 marques et plus de 600 véhicules sont disponibles à la sortie du jeu. Que vous recherchiez une voiture de sport aux lignes épurées pour dominer l’asphalte, un véhicule offroad robuste pour conquérir les sentiers battus ou une machine de course ultra-performante pour repousser vos limites, The Crew Motorsport à tout ce qu’il vous faut.

En plus du contenu « Day 1 », Motorfest compte aussi s’inscrire dans la durée avec des évènements hebdomadaires et du contenu saisonnier payant à travers les « Pass de Saison ». La saison 1 propose d’ailleurs une nouvelle playlist axée sur les Muscle Cars américaines. Un vrai retour aux sources pour les fans de The Crew 2.

Affrontez d’autres pilotes

Comme dans Riders Republic, le mode multijoueur ne se résume pas à de simples courses rapides. En effet, The Crew Motorfest propose quatre modes multijoueur à sa sortie :

  • Demolition Royale : Mon mode de jeu favori sans appel. Malgré son format battle royale, demolition royale vous maintiendra sous tension jusqu’à votre démise. Le but est simple, percuter des ennemis pour détruire leur équipe jusqu’à ce qu’il ne reste que vous. Des bonus de percussion, de vies ou de bouclier sont aussi lâchés sur la carte toutes les 5 minutes pour pimenter la partie.
  • Grand Race : Comme son nom l’indique, la Grand Race est une course d’une dizaine de minute qui traverse l’archipel d’O’ahu d’une plage à l’autre. La spécificité de cette course est que le joueur dispose de 3 véhicules qui changent automatiquement à chaque tiers de course. Personnellement, je trouve ce mode de jeu intéressant mais frustrant tant les joueurs roulent comme des bourrins à percuter et faire des sorties de routes tous les 20m.
  • Summit : Déjà présent dans The Crew 2, le summit fait son retour avec des défis hebdomadaires. Chaque semaine, une nouvelle playlist est à l’honneur et les joueurs devront réaliser les meilleurs temps ou les meilleurs scores pour se placer dans le classement global. Selon le classement final, ils recevront plus ou moins de récompenses.
  • Concours de livrés : Aussi présent dans The Crew 2, les concours de livrés sont maintenant au hub principal (le spawn) et les joueurs peuvent exposer leur création et voter pour celles d’autres joueurs.

Avions & Bateaux relégués au second plan


C’était une des forces de The Crew 2, notamment pour se déplacer dans la carte gigantesque que le jeu avait à offrir. Dans The Crew Motorfest, avions et bateaux sont tassés dans une seule playlist. Trop peux diront certains mais il est vrai qu’ils étaient moins populaires que les 4 roues. Les courses de bateaux restent néanmoins plaisantes quand elles suivent le rythme déchainée des vagues. La physique des avions reste quant à elle assez lente et rigide. On note aussi que dans le jeu, certains modèles d’avions n’atteignent pas le quart de leur vitesse réelle.

Personnellement, j’ai dû utiliser les bateaux une seule fois en dehors des playlists et j’utilise régulièrement les avions pour me déplacer plus rapidement entre deux courses de playlists ou différentes parties de la carte sans téléportation rapide. Rapide et efficace d’autant qu’il faut finir 10 playlists avant de débloquer la téléportation rapide partout sur la carte.

GAMEPLAY proposé par StipMister

Conclusion

Au final, The Crew Motorfest est une réussite. Malgré une carte plus modeste et le choix de graduellement se délester des véhicules marins et aériens, l’expérience de jeu est au beau fixe. Grâce à une meilleure maniabilité, des playlists offrant des courses variées et un nombre de véhicules ahurissant, Motorfest arrive à tirer l’épingle de son jeu. Cela dit, la forte ressemblance à Forza Horizon 5 de Playground Games pourrait lui porter préjudice dans les années à venir. En somme, une belle découverte avec bonne durée de vie.
Test réalisé depuis une version PC avec une manette Xbox One avec 6h+ de temps de jeu.

Les points clés

  • Graphiquement bien réalisé
  • Une pléthore de contenu
  • Belle variété de playlists
  • Météo dynamique
  • Facilité de prise en main
  • Le mode Démolition Royale
  • Trop forte envie de copier Forza Horizon
  • Un multi qui peine à convaincre
  • Carte beaucoup plus petite que The Crew 2
  • Les avions et les bateaux sont peu utiles
8 / 10
Rédacteur StipMister
Rédigé par StipMister